Nature

image d'illustration
image d'illustration
image d'illustration

Les milieux naturels

La Grande Cariçaie se compose d'une succession de milieux d'une grande richesse écologique

image d'illustration
image d'illustration
image d'illustration
image d'illustration

La Grande Cariçaie

une histoire remontant au Néolithique

image d'illustration
image d'illustration
image d'illustration

La Grande Cariçaie

La Grande Cariçaie est une vaste réserve naturelle située sur la rive sud-est du lac de Neuchâtel (CH), née de la 1ère Correction des eaux du Jura (1ère CEJ). Constituée de marais, de forêts inondées et de rivages lacustres peu profonds, la Grande Cariçaie héberge un tiers de la flore et un quart de la faune suisse, dont de nombreuses espèces rares et menacées. Elle s’étend sur 40 km de rives au sud de lac de Neuchâtel et comprend huit réserves naturelles et un refuge lacustre d’oiseaux d’eau pour une superficie totale d’environ 3000 hectares. De part sa remarquable biodiversité et ses grandes dimensions, la Grande Cariçaie jouit d’une reconnaissance au-delà des frontières suisses. Le site est ainsi reconnu « Réserve biogénétique du Conseil de l’Europe« , « Site Émeraude » et « Site Ramsar » , du nom de la Convention protégeant les zones humides particulièrement précieuses dans le monde. Avec ses 2500 ha de hauts-fonds lacustres, ses 700 ha de marais et ses 1100 ha de forêts, la Grande Cariçaie constitue le plus grand ensemble marécageux lacustre de Suisse. Elle abrite le 20% des bas-marais d’importance nationale inventoriés sur le plateau suisse et le 40% de ceux des cantons de Vaud et Fribourg réunis.