Visiter

image d'illustration

Au coeur des marais

Les nombreuses passerelles en bois et sentiers aménagés dans les réserves offrent aux visiteurs une immersion totale dans la Grande Cariçaie

image d'illustration

De belles surprises

Laissez-vous émerveiller par la diversité d'espèces que l'on peut trouver dans la Grande Cariçaie

image d'illustration

Des paysages uniques

Profitez des panoramas grandioses qui s'offrent à vous, des roselières à perte de vue et le Jura en toile de fond

image d'illustration

Des activités insolites

Découvrez la Grande Cariçaie autrement grâce aux Calèches Nature & Saveurs

image d'illustration

Un patrimoine historique grandiose

Venez découvrir les civilisations qui ont faconné cette région

image d'illustration

Hides, observatoires et sentiers-nature

Jalonnant les 40 km de rive, ces points d'observations offrent aux visiteurs la possibilité de découvrir la faune de la Grande Cariçaie

image d'illustration

Des activités aux Centres-Nature

Profitez des expositions thématiques proposées dans les centres-nature de Champ-Pittet et de l'ASPO

image d'illustration

Des observations fantastiques

Toute l'année, de belles observations peuvent être faites dans les réserves (ici, un Bécasseau minute)

image d'illustration

La mecque des sports nautiques

La Rive sud en plus de ses magnifiques plages au coeur des réserves naturelles est l'une des mieux équipées pour les sports nautiques, nous faisant presque oublier qu'il y a certaines règles à respecter

image d'illustration

A la découverte du passé

Dans le village lacustre de Gletterens, replongez dans le monde des premiers habitants des rives du lac, il y a près de 5000 ans !

Plan de la Grande Cariçaie

Une grande partie de la rive sud du lac de Neuchâtel est couverte de zones naturelles marécageuses. Huit réserves naturelles cantonales y ont été délimitées, pour une surface totale de 2964 hectares.

Carte interactive

Fiches d'info par réserves

Fiche info | 1. Grève de Cheseaux

Fiche info | 1. Grève de Cheseaux

Fiche info | 1. Grève de Cheseaux

La réserve naturelle des Grèves de Cheseaux est entièrement située sur territoire vaudois, sur les communes de Yverdon-les-Bains, Cheseaux-Noréaz et Yvonand. Elle est caractérisée par un grand complexe d’étangs, unique sur la rive, ce qui lui permet d’accueillir la principale colonie de grèbes huppés, ainsi que des espèces rares en Suisse comme la Rousserolle turdoïde ou le Blongios nain.

La réserve des Grèves de Cheseaux est caractérisée en outre par de vastes forêts de pente et par une surface importante de prairies à laiche élevée et de roselières, à savoir les formes les plus inondées des marais. La faune a longtemps souffert du trafic motorisé intense mesuré sur la route des Grèves entre Yverdon et Yvonand. En quelques années, les populations de batraciens y ont été divisées par 10. La construction de l’A1, qui a permis de délester quelque peu le trafic, ainsi que la construction de passages de faune sous la route (« crapauducs »), ont permis de stabiliser la situation.

La réserve des Grèves de Cheseaux est relativement peu accessible au public, un grand refuge lacustre y étant délimité. Vous pouvez cependant la traverser sur un chemin pédestre balisé et sur la piste cyclable longeant la route de la Grève. Le centre Pro Natura de Champ-Pittet, qui est implanté dans la partie sud de la réserve vous offre des expositions, des infrastructures d’observation et des possibilités de balades guidées dans les marais et forêts alluviales du secteur. Concernant la baignade, des plages naturelles sont à votre disposition du côté d’Yverdon-les-Bains et au Nord de la réserve.

Des ouvrages de protection contre l’érosion ont été aménagés dans la partie lacustre de la réserve. Ils ont permis de tester différents types d’infrastructures pour à terme doter d’autres parties de la Grande Cariçaie de systèmes de lutte contre l’érosion lacustre.

Règlement en vigueur dans la réserve naturelle : Règlement VD.

Fiche info | 2. Baie d'Yvonand

Fiche info | 2. Baie d'Yvonand

Fiche info | 2. Baie d'Yvonand

La réserve naturelle de la Baie d’Yvonand est à cheval sur les cantons de Vaud et de Fribourg, sur les communes d’Yvonand et de Cheyres. Elle est constituée d’une vaste baie en eau peu profonde, avec de grandes surfaces de roselières. Elle englobe le bas-cours de la seule rivière d’importance de la rive, la Menthue.

La Baie d’Yvonand accueille de nombreux oiseaux d’eau, que ce soit pour l’hivernage (octobre-mars), la nidification et l’élevage des jeunes (mai-septembre) et la mue du plumage (août-octobre), une phase particulièrement sensible où les canards perdent toutes leurs plumes de vol et se retrouvent donc dans l’incapacité de voler pendant quelques semaines. Pour protéger les oiseaux d’eau pendant ces phases délicates de leur vie, un grand refuge lacustre a été délimité. En compromis avec les activités de loisirs estivals, ce refuge est plus restreint en été et accueille plusieurs plages ouvertes au public.

La Baie d’Yvonand peut être traversée sur un chemin ouvert aux piétons, vélos et chevaux. Du côté de Cheyres, un autre chemin longe le lac, en partie sur ponton, mais n’est autorisé qu’aux piétons.

Règlements en vigueur dans la réserve naturelle : règlement VD dans la partie vaudoise et règlement FR dans la partie fribourgeoise.

Fiche info | 3. Cheyres

Fiche info | 3. Cheyres

Fiche info | 3. Cheyres

La réserve naturelle de Cheyres est entièrement située sur territoire fribourgeois et couvre les territoires communaux de Cheyres, Châbles, Font et Estavayer-le-Lac. Elle se distingue des autres réserves par ses hautes falaises verticales de molasse surplombant les marais, un paysage de toute grande beauté.

La réserve de Cheyres s’est développée sur un plateau molassique un peu surélevé qui l’isole des inondations directes par le lac. Elle est en revanche très abondamment alimentée par les eaux provenant de l’arrière-pays. La qualité chimique particulière de ces eaux détermine une flore originale. D’un point de vue de la végétation, la partie sud de la réserve est plus sécharde, avec sa mosaïque de prairies à petites laiches et à laiches élevées, et la partie nord plus inondée, avec quelques belles roselières.

Un chemin mixte piétons-vélos-chevaux traverse la réserve de part en part. Il permet d’accéder à une petite plage naturelle du côté de Font. Un observatoire paysager est aménagé un peu plus loin en direction d’Estavayer-le-Lac. Toujours plus loin, après la STEP, vous pourrez en outre admirer un très gros bloc erratique, la « Pierre-du-mariage ».

Un sentier paysager est aménagé sur le haut de falaise, sur la Commune de Châbles. Il offre un point de vue exceptionnel sur la réserve naturelle, mais n’est accessible que depuis la route Cheyres-Estavayer-le-Lac. Il n’est pas recommandé aux cyclistes, vu la forte déclivité de la route et sa sinuosité, qui la rendent dangereuse.

Règlement en vigueur dans la réserve naturelle : Règlement FR.

Fiche info | 4. Grèves de la Corbière et de Chevroux

Fiche info | 4. Grèves de la Corbière et de Chevroux

Fiche info | 4. Grèves de la Corbière et de Chevroux

La réserve naturelle des Grèves de la Corbière et de Chevroux se situe essentiellement sur territoire fribourgeois, sur les communes d’Estavayer-le-Lac et de Vernay, avec une partie vaudoise au Nord, sur la commune de Chevroux. C’est une réserve surtout forestière, avec de vastes étendues de pinèdes, et quelques belles roselières néanmoins du côté de Chevroux, qui hébergent une grande colonie de grèbes huppés.

Particularité, la réserve des Grèves de la Corbière et de Chevroux accueille une zone de tir pour l’aviation militaire. Cela implique que le chemin traversant la réserve peut de temps à autre être fermé au public (il y a dans ce cas un itinéraire bis passant hors de la réserve) et qu’une vaste zone lacustre est interdite toute l’année aux baigneurs et navigateurs. Ces restrictions mises à part, la réserve naturelle est assez largement ouverte au public. Un sentier-nature et une tour d’observation y sont en outre aménagés au sud, à côté de la nouvelle plage d’Estavayer-le-Lac.

Règlements en vigueur dans la réserve naturelle : règlement FR dans la partie fribourgeoise et règlement de Chevroux pour la partie vaudoise.

Fiche info | 5. Grève d'Ostende et de Chevroux

Fiche info | 5. Grève d'Ostende et de Chevroux

Fiche info | 5. Grève d'Ostende et de Chevroux

La réserve naturelle des Grèves d’Ostende et de Chevroux constitue le coeur de la Grande Cariçaie, avec ses très vastes marais et forêts alluviales, sa végétation plutôt aquatique et ses espèces très menacées comme le Héron pourpré. C’est une réserve naturelle intercantonale, une moitié étant située sur territoire vaudois (Commune de Chevroux) et une autre moité sur territoire fribourgeois (Communes de Gletterens et Delley-Portalban).

La réserve naturelle des Grèves d’Ostende et de Chevroux est l’habitat principal de nombreuses espèces menacées, en particulier d’oiseaux inféodés aux roselières et étangs intérieurs. Son statut de protection est donc très élevé, avec de grands refuges lacustres interdits à la navigation et à la baignade et un accès terrestre restreint. Le nouveau port de Gletterens et la plage qui y est aménagée permettent de découvrir une partie de la réserve naturelle. A noter, de très belles étendues de prairies à petites laiches du côté de Delley-Portalban, qui retentissent du concert des Rainettes vertes les chaudes soirées de mai.

Côté Chevroux, le chemin de la réserve est uniquement piétonnier, les vélos et chevaux étant priés d’emprunter le bétonné agricole au-dessus de la réserve. Côté fribourgeois, le chemin redevient d’usage mixte.

Règlements en vigueur dans la réserve naturelle : règlement de Chevroux dans la partie vaudoise, règlement FR dans la partie fribourgeoise.

Fiche info | 6. Grève de la Motte

Fiche info | 6. Grève de la Motte

Fiche info | 6. Grève de la Motte

La réserve naturelle des Grèves de la Motte est essentiellement vaudoise (Communes de Chabrey et Cudrefin), avec une petite partie firbourgeoise au sud (Commune de Delley-Portalban). C’est un très beau paysage, avec ses mosaïques de prairies séchardes et de pinèdes, au pied d’une falaise boisée.

La réserve accueille les plus grandes populations de Rainettes vertes du pays, avec plusieurs dizaines d’individus. C’est un spectacle rare les soirées de printemps que ce concert tonitruant de dizaines de mâles chanteurs tentant d’attirer l’élue de leur coeur.

Le chemin traversant la réserve est d’usage mixte – piétons, vélos – mais est peu aménagé pour ces derniers. Les cyclistes sont donc priés d’y accorder la priorité aux piétons. Il longe en partie le lac dans un secteur de résidences secondaires puis traverse la réserve sur des pontons de bois ou sous forme d’un simple sentier.

Un point de vue est aménagé au sommet de la falaise surplombant la réserve. Il est accessible depuis la route Chabrey-Cudrefin et offre aux visiteurs les somptueux paysages de la réserve.

Règlements en vigueur dans la réserve naturelle : règlement FR dans la partie fribourgeoise, règlement VD dans la partie vaudoise.

Fiche info | 7. Réserve de Cudrefin

Fiche info | 7. Réserve de Cudrefin

Fiche info | 7. Réserve de Cudrefin

La réserve naturelle de Cudrefin est l’une des plus anciennes réserves naturelles de la Grande Cariçaie avec le Fanel voisin. C’est une réserve située entièrement sur territoire vaudois, sur la Commune de Cudrefin. La végétation de la réserve est plutôt aquatique, avec une vaste forêt alluviale. Elle est surtout connue pour ses grands bancs de sable affleurants par basses eaux et qui accueillent de nombreux oiseaux nicheurs, hivernants ou en transit. Un haut-lieu de l’ornithologie en Suisse.

Séparée du Fanel par le canal de la Broye, la réserve de Cudrefin forme avec l’autre réserve un complexe unique d’habitats humides. On y rencontre une diversité biologique – notamment d’oiseaux – exceptionnelle qui attire toute l’année de nombreux passionnés des oiseaux, en particulier au bout du môle ouest du canal, où la vue sur les bancs de sable et sur les îles du Fanel est exceptionnelle.

Le chemin traversant la réserve est d’usage mixte (piétons, vélos, chevaux), mais le chemin se résume parfois à un simple sentier. Merci d’avance aux usagers de respecter les autres promeneurs et d’accorder la priorité aux piétons.

Le Centre-nature ASPO de La Sauge est situé dans la partie Nord de la réserve, au bord du canal de la Broye. Il vous propose des infrastructures d’observation des oiseaux, des visites guidées, des expositions, etc.

Règlement en vigueur dans la réserve naturelle : règlement VD.

Actualités